MON EXPERT FINANCIER
Conseil en gestion et financement d'entreprise
Paris-Clichy-Batignolles

Comment faire un prévisionnel d'activité?

Création d’entreprise : comment préparer son prévisionnel d’exploitation ?

 

Préparer un prévisionnel financier est indispensable pour tout projet de création d’entreprise. Le prévisionnel vous sera non seulement demandé par les établissements bancaires en cas de besoin de financement, mais il vous sera surtout nécessaire à vous, pour vous assurer de la viabilité financière de votre projet.

En cours de vie de l’entreprise, le budget prévisionnel doit être revu au moins une fois par an.

L’exercice de la prévision financière permet de valider l’ensemble des hypothèses économiques de votre projet, et de vous obliger à réaliser un premier budget prévisionnel.

MonExpertFinancier.com accompagne des créateurs d’entreprise pour la réalisation de leur BP, et notamment pour valider leurs prévisions financières.  

Les documents financiers déterminants de votre business plan sont les suivants :

               1/ Le prévisionnel d’activité, ou prévisionnel d’exploitation

               2/ Le plan de financement

               3/ Le prévisionnel de trésorerie des 12 premiers mois

Nous allons détailler ici une méthode simple pour élaborer votre prévisionnel d’activité.

 

Comment réaliser un prévisionnel d’activité ?

Le prévisionnel d’exploitation est généralement présenté sur 3 années. Il reflète vos prévisions de charges et de produits d’exploitation.

On parle de postes « d’exploitation » pour toutes les natures de produits (ventes) ou de charges (achats, salaires..) autres que financiers ou exceptionnels.

Il s’agit des postes qui constitueront le RESULTAT D’EXPLOITATION :

PRODUITS D’EXPLOITATION – CHARGES D’EXPLOITATION = RESULTAT D’EXPLOITATION

 

Comment élaborer le chiffre d’affaires prévisionnel ?

Estimer son potentiel de chiffre d’affaires est une étape indispensable à l’élaboration de vos hypothèses financières, et une suite logique à votre étude de marché qui vous a permis de déterminer la cible de clients, la zone de chalandise, et le panier moyen.

Le chiffre d’affaires (CA) regroupe l’ensemble des ventes de l’entreprise (marchandises ou prestations de services). Il est toujours calculé hors taxes (HT), c’est-à-dire sans tenir compte de l’impact de la TVA.

[A ce propos, nous rappelons que la TVA ne constitue jamais un produit ou une charge pour l’entreprise, mais plutôt une créance ou une dette vis-à-vis de l’état].  

Il existe plusieurs méthodes pour estimer le chiffre d’affaires prévisionnel :

  • Sur la base des statistiques du secteur et des informations que vous aurez pu obtenir de vos concurrents
  • En se basant sur l’étude de marché que vous avez réalisée en amont, pour déterminer le marché cible, la part du budget allouée à votre produit/service
  • En déterminant votre potentiel d’heures vendables dès lors que vous vendez des heures de prestation de service (main d’œuvre)

Le chiffre d’affaires de marchandises s’obtient en multipliant des quantités par un prix de vente moyen.

Le chiffre d’affaires de prestations de service se détermine en multipliant une quantité d’heures par un taux horaire.

Pour déterminer le taux horaire, vous devrez vous assurer qu’il est toujours supérieur au coût de revient de l’heure de votre entreprise (c’est-à-dire en tenant compte de l’intégralité des charges de l’entreprise).

Si vous sollicitez un financement bancaire, les banques auront le réflexe de comparer vos prévisions aux chiffres qu’elles connaissent de votre secteur d’activité. Donc pour rester réaliste dans vos prévisions, il vous faut vérifier les ratios du secteur :

  • CA au m² ?
  • CA journalier ?
  • CA par salarié ?
  • CA par point de vente du même secteur d’activité et dans la même zone géographique ?   

Si toutefois votre activité est innovante et qu’il n’existe pas ou peu d’information permettant de challenger vos hypothèses, alors vous devrez apporter un soin particulier à la présentation détaillée de votre méthode d’estimation du chiffre d’affaires prévisionnel.

Pour établir vos prévisions, il peut être intéressant de présenter plusieurs scenarii (optimiste, réaliste, pessimiste).

Dans tous les cas, pour vérifier la rentabilité de votre projet, il vous faudra vous assurer que le CA prévisionnel est supérieur au seuil de rentabilité de l’entreprise.

 

Qu’est-ce que le seuil de rentabilité ?

Le seuil de rentabilité, ou point mort d’activité, correspond au montant de chiffre d’affaires minimum à réaliser pour assurer le paiement des charges d’exploitation et des emprunts ou des dettes.

Pour cela, il vous faut déterminer en amont 2 paramètres :

               1/ le taux de marge brute

               2/ les charges d’exploitation

Le taux de marge brute se calcule ainsi : (Chiffre d’affaires HT - Achats HT) / Chiffres d’affaires HT

Il est exprimé en pourcentage. Il représente la marge dégagée par la vente de produits ou services après déduction du coût des marchandises ou services vendus.

Exemple :

Prix de vente = 100 €

Prix d’achat = 60 €

Marge Brute = 100 € - 60 € = 40 €

Taux de marge brute = 40 € / 100 € = 40%

Pour 100 euros de vente, on dégage une marge de 40 €.

La marge brute dégagée doit vous permettre de payer toutes les charges fixes d’exploitation.

 

Qu’est-ce que les charges d’exploitation ?

Les charges d’exploitation représentent l’ensemble des charges supportées par l’entreprise pour faire marcher son outil de production, et autres que les achats de marchandises ou les frais de sous-traitance (qui rentrent dans le calcul de la marge).  

Dans les charges externes, on trouve : l’énergie, le carburant, les locations immobilières, les honoraires et commissions, les frais de publicité, les assurances, les frais de déplacement, ou les frais financiers…

Les charges d’exploitation incluent également les salaires (salaires bruts et charges patronales). Pour estimer les salaires, vous devrez estimer le nombre de ressources nécessaires, leur salaire brut moyen du marché, et sommer les salaires bruts et les charges patronales. (environ 45% des salaires bruts).

Pensez aux impôts et taxes (CFE, CVAE, Taxe formation continue, ou Taxe apprentissage…)

Toutes les charges d’exploitation sont exprimées hors taxes, c’est-à-dire sans incidence de la TVA.

 

Comment traiter les investissements ?

Une création d’entreprise engendre souvent des investissements initiaux qu’on appelle les « immobilisations » :

  • Immobilisations incorporelles : marque, achat de fonds de commerce, de droit au bail, site internet, brevet….
  • Immobilisations corporelles : travaux, matériel de bureau, matériel informatique, véhicules…
  • Immobilisations financières : cautions et dépôts de garantie, titres de participations dans d’autres sociétés

Certains types d’immobilisations sont amortissables, c’est-à-dire que leur coût pourra être étalé comptablement sur plusieurs années. Leur durée d’amortissement est définie par les normes fiscales.

Par exemple :

  • 3 ans pour un site internet
  • 5 ou 7 ans pour des travaux
  • 3 ans pour du matériel informatique

Dans votre prévisionnel d’exploitation, vous devrez tenir compte de l’amortissement annuel des investissements.

Notez qu’un droit au bail, un fonds de commerce, une marque, ou une immobilisation financière ne pourront jamais être amortis. Ils pourront en revanche être dépréciés si leur valeur d’acquisition se trouve altérée du fait d’un évènement ou d’une situation de dépréciation de valeur.

 

Calcul du seuil de rentabilité ?

Le seuil de rentabilité se calcule en divisant les charges d’exploitation par le taux de marge brute. Si vous avez des emprunts, nous vous conseillons aussi de tenir compte des annuités d’emprunt.

En effet, la marge brute doit vous permettre à la fois de payer les charges fixes de l’entreprise, mais aussi de rembourser vos emprunts. Il est donc indispensable d’ajouter les annuités d’emprunt au montant de charges externes de l’entreprise pour déterminer votre seuil de rentabilité.

Si vous ne connaissez pas le montant des annuités d’emprunt, le montant des amortissements de l’année devrait correspondre plus ou moins à la charge d’emprunt que supporte l’entreprise.

 

Seuil de rentabilité = (Charges d’exploitation + Remboursements d’emprunts sur la période / Taux de Marge Brute

 

Comment vérifier la viabilité économique de votre projet ?

Compte tenu du fait que vous avez calculé au préalable votre potentiel de chiffre d’affaires, vous devrez vous assurer que celui-ci reste supérieur au seuil de rentabilité de l’entreprise.

Si vos estimations de CA sont inférieures à votre seuil de rentabilité, alors cela peut expliquer 2 situations :

  • Vos charges prévisionnelles sont trop importantes compte tenu de votre potentiel de chiffre d’affaires. A vous de faire ensuite une revue des charges prévisionnelles et de tailler dans le  budget pour que les charges soient cohérentes avec l’objectif de CA.

 

  • Votre estimation de chiffre d’affaires est insuffisante compte tendu des besoins d’organisation de votre exploitation (loyer, salaires, etc… ). Charge à vous, de vérifier ensuite si vos estimations sont conformes au marché, et au véritable potentiel de l’entreprise.  

 

Qui contacter pour faire un business plan ?

Pour réaliser un business plan et des prévisions financières, vous pouvez faire appel à un expert-comptable, à un expert-gestion ou cabinet de conseil en gestion spécialisé dans la création d’entreprise, et vous pouvez également vous rapprocher de la chambre de commerce ou de la chambre de métiers de votre département.

Voici nos conseils pour rendre l’exercice du business plan efficace :

  • Si vous êtes un pro de la gestion, que vous savez monter un prévisionnel, alors demandez quand même conseil à un professionnel de la création d’entreprise pour revoir vos calculs. Il est toujours préférable de se faire relire et de challenger vos idées.

 

  • Si vous ne connaissez rien à la gestion d’entreprise, alors n’hésitez pas à vous faire aider par un professionnel, car non seulement il vous aidera à crédibiliser votre projet, mais en plus, vous apprendrez beaucoup de choses sur votre business, et votre façon de devoir gérer votre futur business.

 

Le business plan, et le prévisionnel d’exploitation doivent toujours être revus par un professionnel de la gestion d’entreprise. Dans tous les cas, c’est un exercice qu’il est préférable de réaliser en collaboration avec un professionnel, sans lui déléguer la responsabilité totale de l’exercice. C’est pour vous, créateurs, le moyen de commencer à anticiper les problématiques financières de votre future entreprise, et de définir vos indicateurs clés pour piloter votre activité.

Mon Expert Financier.com accompagne des porteurs de projet et des entreprises en développement depuis 2016, à Paris, Clichy, et en région Ile-De-France. Nous pouvons intervenir en présentiel, chez vous ou dans nos bureaux, ou à distance par visio, pour vous accompagner dans votre projet de création.

 

Eva DOLEAC

Expert-Gestion et DAF externe chez Mon Expert Financier.com, membre du réseau GCL Experts-Gestion.

Eva@monexpertfinancier.com

06 09 37 62 46

 

NOS BUREAUX

105, Rue Martre
92110 Clichy
France

Vous avez un projet de création d'entreprise ? Vous souhaitez revoir votre budget prévisionnel pour cette année ? Laissez-nous vos coordonnées, on vous rappelle !

Envoyé !

Erreur serveur


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion